Logo Rollero Centre

Connaitre les différents types de mélanomes et leur traitement

Mélanome foudroyant : diagnostic, stades d’évolution et traitement

Les cancers de la peau les plus fréquents sont en général très peu dangereux lorsque le diagnostic est vite établi. Parmi ces cancers figure le mélanome qui est une affection pouvant devenir très foudroyante dans certaines conditions. Ce cancer qui peut apparaître n’importe où sur le corps et présente donc un risque élevé de complication lorsqu’il est diagnostiqué tardivement. En savoir plus dans cet article sur le mélanome foudroyant ainsi que les traitements à envisager pour sa prise en charge.

Qu’est-ce qu’un mélanome foudroyant ?

Le mélanome est une tumeur cancérigène maligne de la peau qui se manifeste sous diverses formes. Cette affection du système pigmentaire de la peau survient la plupart du temps sur une partie saine de la peau. Le mélanome apparait alors sous la forme d’un nouveau grain de beauté ou d’une tache pigmentée de couleur noire ou brun foncé sur la peau. Il peut aussi apparaître sur des taches de rousseur, les grains de beauté, les taches de naissance ou toutes autres taches existantes.

Dans tous les cas, le mélanome constitue un problème de santé qui peut rapidement provoquer des métastases le rendant foudroyant. Ces métastases constituent un développement du mélanome sur d’autres parties du corps en plus du cancer initial. Elles peuvent se localiser au niveau des ganglions et de certains organes tels que les poumons, le foie, les os, le cerveau et bien d’autres. Ainsi, le mélanome foudroyant constitue l’évolution métastatique de ce cancer de la peau. Il est donc important de mettre l’accent sur le diagnostic du mélanome avant qu’il ne soit foudroyant.

Comment diagnostiquer le mélanome foudroyant ?

Comment diagnostiquer le mélanome foudroyant ?

Pour pouvoir détecter précocement le mélanome cutané, il faut appliquer les critères de la règle ABCDE. Cette règle se résume comme suit :

  • A comme Asymétrie ;
  • B comme Bords irréguliers ;
  • C comme Couleur non homogène ;
  • D comme Diamètre en augmentation ;
  • E comme Évolution progressive.

Dès que ces principaux signes sont observés sur la peau, il faut rapidement consulter un dermatologue pour les analyses nécessaires.

Quels sont les différents types de mélanomes ?

Lorsque le diagnostic du mélanome est confirmé par les analyses médicales, un examen anatomopathologique permet de déterminer le type, la gravité et le stade d’évolution du mélanome. On distingue principalement quatre types de mélanomes cutanés qui affectent le bien-être des personnes touchées :

  • Le mélanome superficiel extensif ;
  • Le mélanome de Dubreuilh ;
  • Le mélanome nodulaire ;
  • Le mélanome acrolentigineux ou mélanome des extrémités.

La détermination de ces différents types de mélanomes et du stade de leur évolution permet de mettre en place la prise en charge adaptée.

Comment traiter un mélanome foudroyant ?

Le traitement du mélanome dépend de chaque type et du stade d’évolution de celui-ci. Cette prise en charge thérapeutique repose essentiellement sur la chirurgie. Lorsque le mélanome cutané est à un stade précoce, la chirurgie consiste à enlever la tumeur pour guérir le cancer. Une première intervention chirurgicale permet de voir précisément l’épaisseur du mélanome. 

Une seconde intervention peut être nécessaire pour avoir une marge de sécurité autour de la lésion initiale pour éviter les risques de récidive. Au cas où l’intervention se déroulerait au niveau des ongles du pied ou des parties avoisinantes, la marche et la pratique des activités sportives peuvent être entravées quelque temps.

Lorsque le mélanome est un stade avancé, la chirurgie vise à éliminer l’ensemble des ganglions lymphatiques proches de la lésion initiale ainsi que les éventuelles métastases. En plus de la chirurgie, une immunothérapie est proposée au malade pour stimuler les défenses immunitaires dans leur lutte contre les cellules cancéreuses.

Dans tous les cas, si la chirurgie est le traitement efficace contre le mélanome cutané, un suivi médical rigoureux doit toutefois être mis en place afin de surveiller l’apparition éventuelle de nouvelles lésions.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rollero Centre

Article récents

Catégories